Le Défi Normandie

Le Défi Normandie a été ajouté à la Course de l’Armée du Canada de 2019 pour commémorer l’anniversaire de la bataille de Normandie lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici et en sélectionnant la catégorie « Défi Normandie ».

Nous recommandons aux participants de commencer avec le premier groupe de départ du 5 km, à 8 h. Lorsque vous aurez terminé le 5 km et reçu votre médaille, vous pourrez entreprendre le 10 km avec le groupe de départ de votre choix. Votre dossard sera valide pour les deux épreuves, et vous recevrez un prix spécial à la fin de la course! ** Les participants DOIVENT commencer le 10 km au plus tard avec le dernier groupe de départ, sans quoi ils seront disqualifiés du Défi Normandie. ** Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question? Cliquez ici.

Voici les réponses aux principales questions concernant le Défi Normandie :

  • Vous devez commencer le 10 km au plus tard avec la dernière vague (l’évènement commence à 8 h 45). Aucune exception ne sera faite après la dernière vague de départ
  • Vous ne pourrez pas prendre le départ du 10 km après la dernière vague
  • La marche et un temps supérieur à 45 min sur le 5 km ne sont pas recommandés
  • En raison des restrictions de temps, on encourage les participants plus lents à s’inscrire aux autres évènements
  • Les participants ne reçoivent que le chandail exclusif du Défi Normandie. Les chandails du 5 km et du 10 km peuvent être achetés au lieu de ramassage des chandails le dimanche, sujet à ce qui est disponible
  • Vous recevrez votre médaille en forme de plaque d’identification militaire pour le 5 km après la course de 5 km. Les participants sont responsables de l’entreposage de leur médaille du 5 km pendant le 10 km
  • Une fois le 5 km terminé, vous n’entrez pas dans la zone de récupération. Vous allez directement sur l’avenue Laurier dans la voie prévue pour accéder la ligne de départ
  • Vous recevrez la pièce spéciale du Défi Normandie dans la zone de récupération après le 10 km
  • Le Défi Normandie n’aura lieu qu’en 2018
    • 2019 : Jour J (Deuxième Guerre mondiale)
    • 2020 : Victoire en Europe (Deuxième Guerre mondiale)

Partagez votre histoire d’Ortona : http://armyrun.ca/fr/a-propos/temoignages/raconter-votre-experience/ Ambulances à Ortona « Feu Stephen Rowan de Fort Simpson, T.N.‑O., m’a déjà raconté comment il avait été impliqué par la bande dans la bataille d’Ortona, en tant qu’ambulancier civil. Il avait essayé de s’enrôler dans les Forces américaines, mais il a été refusé (je ne me souviens plus pourquoi), alors il s’est porté volontaire auprès d’une organisation civile qui fournissait des services ambulanciers dans les zones de combat. Il a aidé à évacuer du front des soldats canadiens blessés pendant la bataille d’Ortona. Quand ce fut terminé, on a dit aux chauffeurs d’ambulance de stationner leurs véhicules dans un champ, et ils ont été transportés en camion vers une autre région. Il avait oublié de rendre la clé de son ambulance et il l’avait encore sur son porte-clés lorsque je l’ai rencontré il y a 15 ans. On lui a refusé la chance d’assumer un rôle plus actif durant le conflit, mais le travail qu’il a accompli a été crucial pour bien des soldats en manque de soins médicaux, et ses bons mots rassurants ont sans doute redonné espoir à nombre de jeunes soldats. » – Jean-Luc Pilon Histoire et fierté « J’ai appris sur la bataille d’Ortona car mon fils a fait partie d’un peloton portant ce nom lors de son camp de cadets de six semaines à Valcartier il y a deux ans. Quelle fierté de le voir s’accomplir lors du camp et d’apprendre l’histoire! » – Sylvie Giroux     Mon oncle Bobby Barter – Royal Canadian Regiment – Ortona « J’ai couru cette année en souvenir de mon oncle Bobby Barter, qui a combattu avec le Royal Canadian Regiment à Ortona et qui enterré ici. Il était le fils d’un ancien combattant de la Première Guerre mondiale de Grand Cascapédia, au Québec. Bobby avait à peine 20 ans lorsqu’il a été tué en janvier 1944, laissant derrière lui une femme, un fils et une fille qu’il n’a jamais rencontrée. Son souvenir reste vivace. » – Robert Barter http://www.veterans.gc.ca/fra/remembrance/memorials/canadian-virtual-war-memorial/detail/2203962?Robert%20Henry%20Barter

Vidéo par : Colin Schlachta

SPONSORS

NEWSLETTER SIGN UP

Get the SITREP, our bi-monthly newsletter, containing the latest news, fitness tips, recipes, inspirational stories and more!