Équipe de course Frontline 2018

Frontline RA Logo

Nous sommes heureux de vous présenter votre Équipe de course Frontline! Pour cette toute nouvelle initiative pour 2018, ce groupe de 25 ambassadeurs merveilleux, engagés et actifs de la Course de l’Armée du Canada vont :

  • Promouvoir la Course de l’Armée et encourager les gens à venir à Ottawa pour celle-ci
  • Mettre à l’essai de nouveaux produits et équipements
  • Participer à d’autres courses en portant la tenue de la Course de l’Armée
  • Informer les membres de notre communauté de leur entraînement, des courses auxquelles ils participent et de tout ce qui entoure ces activités
  • Diffuser le message « Appuyons nos troupes » et encourager la collecte de dons dans la communauté

Cliquez sur les images ci-dessous pour voir la biographie de chaque ambassadeur et pour les suivre sur les réseaux sociaux.

Rudy Allen

Chambly (QC)

Rudy Allen

À 33 ans, je me considère comme un passionné de la course à pieds et des triathlons qui carbure aux défis qui me sont proposés. Depuis que j’ai changé mes habitudes de vie il y a huit ans pour me mettre davantage en forme physique, j’ai participé à plus d’une soixantaine de compétitions, dont deux marathons et quatre triathlons. En 2018, l’aboutissement de temps d’années d’efforts seront certes récompensées lorsque je traverserai la lignée d’arrivée du demi-Ironman de Lake Placid aux États-Unis. Originaire de la Beauce, mais résidant désormais à Chambly dans la province de Québec, je suis comblé professionnellement en étant membre des Forces armées canadiennes à titre de Cadre des instructeurs de cadets. Quel honneur pour moi de servir mon pays en développement notre belle jeunesse canadienne! Durant mes temps libres, je travaille ardemment sur des projets complètement fous avec mon coéquipier de Team RN, Nicholas. C’est quoi Team RN? C’est un duo sportif alliant jeunesse et expérience qui a dans sa mire des compétitions de course à pieds, des championnats de triathlon avec comme but ultime de devenir Ironman et des randonnées pédestres afin de conquérir les plus beaux sommets du monde, dont le Kilimandjaro et le camp de base de l’Everest! Le 23 septembre 2018, c’est avec beaucoup de fierté que je participerai pour la 8e fois à la Course de l’Armée. Une course extraordinaire à ne pas manquer !

Nicholas Beaudoin-Mercier

Chambly (QC)

Nicholas Beaudoin-Mercier

Je suis un jeune athlète de 18! Je pratique tous genre de sports – biathlon, triathlon, course à pied, pentathlon etc. Mordu de plein air, j’aime explorer et découvrir de nouvelles cultures.

Ryan Butler

Nepean (ON)

Ryan Butler

Je suis un coureur passionné, un mari dévoué, un grand frère et un gestionnaire des ressources humaines. J’aime l’odeur des souliers de course neufs et l’anticipation du jour de course.

Katrina Byrd

Ottawa (ON)

Katrina Byrd

J’ai été inspirée à courir par ma mère, Catherine, qui a décidé de courir 4,5 km cinq jours par semaine. Catherine a fait le demi‑marathon de la Fin de semaine des courses d’Ottawa en 2007, ce qui m’a poussée à faire mon premier demi‑marathon en 2012. Depuis, j’ai couru 19 demi‑marathons et j’ai comme objectif d’en avoir fait 30 avant mon 30e anniversaire. La course est devenue un moyen d’éliminer le stress, et je cours la plupart des jours de la semaine. Au cours des dernières années, j’ai aussi profité des aspects sociaux de la course au sein du Club de course de la ville d’Ottawa, de Courez Ottawa et de la communauté de coureurs en ligne. Je suis étudiant de cinquième année en Commerce de l’Université Carleton, et je travaille à temps partiel au ministère de la Défense nationale. Quand je ne cours pas, que je n’étudie pas et que je ne travaille pas, on peut souvent me trouver à câliner mon chat sans poils, Lola. Je suis honorée d’avoir été choisie comme membre pour la première année de l’équipe des ambassadeurs Frontline. J’ai hâte de faire connaître mes récits de course et d’encourager d’autres coureurs d’ici à la Course de l’Armée.

Christine Cassey

Acton (ON)

Christine Cassey

Je suis la maman de deux enfants (l’un a 20 ans, l’autre 5), je suis la conjointe d’un réserviste à temps plein de l’Armée, une employée de NAV Canada et la cofondatrice de SoTri. La vie est un tourbillon, mais elle est courte, alors je veux la vivre à plein! J’aime la course et le triathlon, et j’essaie d’amener de nouvelles personnes à ces sports chaque année. Le sport a transformé ma vie en m’entourant de gens qui pensent comme moi, qui sont positifs, des amis de confiance.

Lindsay Chung

Quesnel (C. B.)

Lindsay Chung

J’habite présentement sur une ferme à Quesnel (C.‑B.), où j’ai la chance de faire des corvées de ferme, travailler avec des chevaux et d’aider à monter des programmes pour soutenir les vétérans. J’ai grandi à Comox (C.‑B.), et je suis la fille d’un vétéran qui a servi au Rwanda, alors je veux en faire le plus possible pour appuyer nos troupes – passées et présentes. L’une des meilleures choses que j’ai faites dans ma vie a été de faire partie du relais Ride Across Canada de la Communities for Veterans Foundation en 2015. J’étais membre de l’équipe de soutien pour un voyage à cheval de 211 jours, de Victoria à St. John’s pour faire de la sensibilisation et accroître l’appui aux vétérans contemporains, et ça a changé ma vie. J’ai rencontré tellement de gens merveilleux qui sont maintenant de bons amis, et je m’estime chanceuse de faire une différence dans la vie de gens que j’admire vraiment. Je participe activement aux activités de Communities for Veterans, et je suis enchantée de continuer d’aider les vétérans avec la fondation et grâce aux programmes La Forge, nous voulons tenir une course sur notre ferme en 2018 pour les personnes souffrant des symptômes de l’ESPT (état de stress post-traumatique) et de BSO (blessures liées au stress opérationnel), et à des événements comme la Course de l’Armée du Canada, à laquelle je prévois participer jusqu’à ce que j’en sois physiquement incapable.

Patricia Clooney

Toronto (Ontario)

Patricia Clooney

Je suis une coureuse super amicale (mais très déterminée) à longueur d’année – quelles que soient les conditions météorologiques! J’aime la simplicité du sport. J’aime pouvoir courir en tout temps et en tout lieu… sans pression ou en repoussant mes limites. Dans la vingtaine, je courais pour m’éclaircir les idées et pour me sentir mieux physiquement. Puis, peu après mon mariage, un grave problème de santé m’a envoyée à l’hôpital, où j’étais alitée. Quand j’ai commencé à me rétablir, j’ai réalisé à quel point j’étais rendue faible, je pouvais à peine me tenir debout. Il a fallu tellement d’efforts, physiquement et mentalement, pour que je me remette sur pied, mais j’étais déterminée à recouvrer la santé, alors je me suis fixé un objectif qui semblait impossible : faire la Marathon de New York sous les 3 h 30. Je n’avais jamais couru de marathon avant, et il a fallu de la détermination, de l’engagement et de l’acharnement, mais j’ai franchi le fil d’arrivée à Central Park en atteignant mon objectif. Maintenant que je suis dans la quarantaine, je suis plus forte et en meilleure forme que jamais, et avec mon mari (un grand amateur de cyclisme et de vélo de montagne) et notre adorable toutou, Henry, nous menons une vie très active. Nous travaillons fort tous les deux à temps plein et nous aimons tous les deux trouver du temps pour atteindre nos objectifs en matière de condition physique. Je suis tellement excitée de partager mon amour de la course avec d’autres et je suis honorée d’être une ambassadrice Frontline en 2018!

Fred Connor

Wawanesa (Manitoba)

Fred Connor

Je me suis enrôlé comme réserviste dans les Forces armées canadiennes (FAC) en 1984, au sein du 2e Régiment de génie (Milice) à Toronto. En 1986, je me suis joint à la Force régulière; j’ai été affecté à Calgary en 1987, j’ai effectué deux missions, à Chypre en 1988 et en Bosnie en 1993, et j’ai servi pendant la tempête de verglas. Pendant ma carrière dans les FAC, j’ai obtenu la ceinture noire en karaté Shotokan. Je suis marié depuis 1989, et j’ai deux fils ainsi qu’un petit-fils. J’ai fait l’objet de plusieurs affectations, notamment à Borden, Kingston et Shilo (MB). Durant ma carrière dans les FAC, j’ai subi plusieurs blessures, aussi bien physiques et non physiques, et c’est en raison de certaines de ses blessures que j’ai été libéré des FAC en avril 2008 après avoir servi pendant 23 ans.

Manon Desharnais

Kanata (ON)

Manon Desharnais

Je fais partie des forces armées depuis 22 ans et c’est au cours des dernières années que j’ai commencé à aimer la course. Au début, je faisais des 5 km ou 10 km, mais l’an dernier, j’ai fait mon premier demi‑marathon. Il me reste à voir ce qui viendra ensuite!

Harold Fudge

Ottawa (ON)

Harold Fudge

Je suis un Terre-Neuvien qui a déménagé à Ottawa il y a deux ans pour entreprendre une nouvelle vie, commencer une aventure et travailler comme développeur de logiciel. Après des décennies sans courir, j’ai commencé au début de 2015, grâce à un programme “du divan au 5 km”, par moi-même et avec le simple objectif d’être en meilleure forme, pour moi et pour ma famille grandissante. Au début de ma troisième année comme coureur, ma vie a complètement changé. Je sors courir entre 40 et 50 km par semaine, à longueur d’année et avec plaisir. Je rencontre différents groupes de coureurs chaque semaine pour partager l’expérience et j’ai un certain nombre d’abonnés dans les médias sociaux où je documente mon parcours grâce à des photos et des récits. J’ai encore hâte aux courses qui viendront cet automne, et j’ai hâte de courir l’hiver et de franchir 2018 avec de nouveaux objectifs, des courses et des gens avec qui les partager!

Dustin Gavin

Ottawa (ON)

Dustin Gavin

Je suis Insulaire dans l’âme, et j’habite maintenant à Ottawa, l’endroit parfait pour courir. La course, c’est ce que je fais, mais je n’ai pas toujours été un coureur. Le fait de quitter l’école secondaire et les sports organisés m’a forcé à faire un changement, et j’en suis content. La course me permet de m’évader de ma vie de professionnel de la santé et de profiter de ce que la nature a à offrir. Courir me permet de me mettre à l’épreuve puisque j’essaie d’être meilleur qu’hier. La course, c’est mon truc.

Julie Gooch

Orléans (Ontario)

Julie Gooch

Je suis la maman occupée d’un petit garçon et j’essaie de courir aussi souvent que je le peux! Je travaille pour le gouvernement, et j’essaie de caser mes entraînements les midis ou les soirs. J’ai trouvé que la course m’avait aidée à me relever de ma dépression postpartum et qu’elle a fait de moi une meilleure maman, épouse, fille et personne en général. J’essaie d’encourager les autres à courir!

Hugh Langley

Ottawa (ON)

Hugh Langley

Je suis père de deux enfants (Aislin, 8 ans, et Declan, 6 mois), marié à ma petite amie du secondaire, qui est elle-même une formidable coureuse. Je suis scientifique du développement des contrôles à Environnement et Changement climatique Canada et… un COUREUR!

Tony Machado

Ottawa (ON)

Tony Machado

Bonjour! Je m’appelle Tony. Je suis né et j’ai grandi dans note capitale nationale, et j’aime tout ce qui a rapport à la course et à la nourriture. J’ai fait 25 marathons jusqu’à maintenant, dont plusieurs ultras, et j’ai été lapin de cadence lors de nombreux événements un peu partout en Ontario, du 5 km au marathon. J’aime vraiment tous les aspects de la course, de l’acuité mentale qu’elle donne aux formidables collectivités de coureurs.

Jocelyn Outlaw

Etobicoke (ON)

Jocelyn Outlaw

Depuis toujours, je suis un athlète déterminé et ambitieux motivé, dont la devise est “Ne jamais abandonner”. J’ai toujours fait les choses à plein régime. Depuis deux ans et demi que je fais de la course, j’ai déjà huit courses à mon crédit – y compris deux Défis du commandant de la Course de l’Armée du Canada (dont le premier comptait mon premier demi‑marathon) – un marathon complet, deux 10 km et les trois dernières étaient des 5 km. J’ai dans ma mire mon premier ultra‑marathon (50K) qui aura lieu en mai, ainsi qu’un autre Défi du commandant excitant en septembre. Quand je ne suis pas en train de courir, on peut me trouver en train de lire, de faire une séance de yoga, de profiter du plein air et de passer du temps avec ceux que j’aime. Faire partie de cette extraordinaire famille de la Course de l’Armée du Canada est l’un des plus beaux cadeaux qui soient. J’estime que cela me permet de donner au suivant l’aide que j’ai reçue durant mon parcours jusqu’à maintenant, et je suis très reconnaissant de pouvoir le faire.

Alexandra Ouzas

Ottawa (ON)

Alexandra Ouzas

J’ai grandi à Ottawa et j’aime courir dans la ville. Je viens juste de terminer ma maîtrise en Génie chimique à l’Université d’Ottawa où j’ai fait de la recherche sur les polymères (j’ai fait de la colle!). J’aime toutes les excuses me permettant de faire une surcharge glycémique et je ne refuserai jamais la bière et les nachos de récupération après la course. J’aime aussi faire des mots croisés. Dans mes temps libres, j’aime jouer avec mon chat, Noelle.

Noel Paine

Gatineau (QC)

Noel Paine

Je suis un papa qui court, un écrivain et blogueur de la région d’Ottawa qui fait inlassablement la promotion d’un mode de vie sain et actif et, bien sûr, de la course. Je suis un ancien capitaine de l’Aviation royale canadienne, et je me suis entraîné avec l’équipe de course militaire des Forces canadiennes. Mon grand‑père a aussi servi au sein de l’Aviation et il a travaillé à bord des bombardiers Lancaster pendant la Deuxième Guerre mondiale. J’ai couru sur toutes les distances, du 100 m à l’ultra‑marathon de 100 km, et je suis constamment à la recherche de nouvelles aventures. Je cherche aussi constamment des moyens de rencontrer de nouveaux coureurs et de transmettre mon amour pour ce sport.

Marc-André Prégent

Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier (QC)

Marc-André Prégent

À l’adolescence, j’ai été une personne active (vélo, basketball, volleyball), mais tout ça s’est arrêté avec la fin de mes études et j’ai rapidement acquit une dépendance à la malbouffe. À l’âge de 27 ans, j’ai fait un infarctus dû à un surmenage au travail et surtout à la mal nutrition. J’aurais dû, à ce moment, prendre ma vie en main, mais ça n’a pas été le cas. Je me considérais comme une personne active. En janvier 2013, j’ai à nouveau été malade (péricardite). Le point tournant est venu avec ma rencontre en cardiologie. Apprendre à 34 ans que si je ne faisais aucun changement, mes chances de vivres était d’à peine 10 ans. Le plus gros argument est venu le 27 juin 2013 lors de mon premier rendez-vous de suivi. J’ai monté sur la balance et j’ai vu que je pesais plus de 450 livres. La course à pied a été une révélation pour moi, puis j’ai pris goût à perdre du poids. Je me suis aussi lancé dans le triathlon et j’ai eu la piqure. J’ai jusqu’à maintenant perdu plus de 160 livres. Ça n’a pas toujours été facile, mais quand j’ai des moments plus difficiles, j’ai beaucoup d’amis(es) qui sont là pour me rappeler que j’ai accompli quelques choses et que je ne dois pas lâcher. Donc je peux dire que la course à pied m’a sauvé la vie.

Yves Prévost

Ottawa (Ontario)

Yves Prévost

Je suis un ‟nerd” de course! Ça vient du fait que je suis scientifique avec un bagage en physiologie. J’aime essayer des plans de course pour voir leurs effets sur les temps de parcours. J’aime entraîner les nouveaux coureurs et les voir s’améliorer. J’ai un bon chien – Archer. J’aime l’entraînement pour les sports canins et l’amener faire de longues promenades et des courses. Il me bat sur les courtes distances, mais je le bats sur les longues! Enfin, j’aime le travail sur bois et la construction. Il s’agit de régler un problème et d’être créatif.

Suzanne Robertson

Ottawa (Ontario)

Suzanne Robertson

Pour faire bref : j’aime courir, cuisiner et boire du café. Je suis diabétique de type 1. Originaire de Kingston, en Ontario, mon chez-moi est maintenant au centre‑ville d’Ottawa, et ce, depuis les 15 dernières années. Je travaille comme directrice adjointe de succursale de la Banque de Montréal. Mon mari et moi aimons voyager, et nous sommes allés à Hong Kong, à Londres, à Dubaï, et un peu partout au Mexique et dans les Caraïbes. En 2017, j’ai participé à la loterie du Marathon de Chicago et j’ai réussi à terminer mon premier marathon. J’ai hâte de voir ce que je vais réussir en 2018!

Chelsie Smith

Ottawa (Ontario)

Chelsie Smith

Je suis diplômée de l’Université Carleton, et je fais actuellement ma maîtrise en psychologie organisationnelle. Quand je ne suis pas en train d’étudier, on peut me trouver au travail (comme auxiliaire d’enseignement à l’université ou comme adjointe de recherche au ministère de la Défense nationale), à suivre mes athlètes préférés dans les médias sociaux, à m’inscrire compulsivement à des courses, à trouver de nouvelles baladodiffusions pour tomber en amour avec le centre‑ville ou les pistes de Gatineau, et les parcourir à la course avec tous les amis que je peux convaincre de se joindre à moi.

Josee Taillefer

Ottawa (Ontario)

Josee Taillefer

Je travaille comme gérant d’un Starbucks du centre‑ville. Je consacre mes mercredis matins au November Project, mes soirs et mes fins de semaine à la course et mes étés à faire du bénévolat au Camp Quality. J’essaie de trouver du temps pour ma personne préférée (ma nièce) toutes les deux ou trois semaines.

Ashley Walton

Ottawa (ON)

Ashley Walton

Je me considère comme une flatteuse de chien professionnelle, chef amateur et coureuse en perpétuelle évolution. Après avoir subi une commotion cérébrale en 2016, ce qui m’a forcée à prendre une pause des écrans, je suis retombée en amour avec la course. Les kilomètres s’accumulant derrière moi, je me suis mise à préconiser l’amour de soi, j’ai appris à dire oui plus souvent, à apprécier les récompenses pour le travail acharné et à calmer mon esprit troublé par les doutes. Lorsque je ne cours pas, on peut habituellement me trouver dehors avec mon chien, Murphy, qui n’est pas un gros amateur de course. Il préfère faire de longues randonnées et sentir les fleurs.

Rebecca Wemyss

Ashton (ON)

Rebecca Wemyss

Je suis une coureuse passionnée ainsi qu’une enseignante d’Ashton (Ontario). J’enseigne au niveau secondaire, et dans mes temps libres, j’aime être entraîneur de course de fond et sur piste, aussi bien à mon école qu’avec les Ottawa Lions; je suis aussi bénévole lors de courses. J’ai déjà été sprinteuse, mais en 2009, j’ai décidé d’essayer de courir plus loin qu’un 800 m. Finalement, en 2014, j’ai couru mon premier marathon. Quand je ne cours pas, je m’adonne à la photographie, à la cuisine et j’aime vivre dans la zone rurale d’Ottawa.

Michael Yowell

Omaha (Nebraska)

Michael Yowell

Je suis un officier à la retraite de l’Armée américaine et je profite d’une seconde carrière. J’aime la course en sentier et sur route, ainsi que du vélo. Quand je ne participe pas à une course, je fais du bénévolat pour une autre!